Accueil Genres musicaux Instruments rares en jazz : exploration sonore unique

Instruments rares en jazz : exploration sonore unique

267
0
Instruments rares en jazz : exploration sonore unique

Lorsqu'on pense au , on peut immédiatement évoquer des instruments traditionnels tels que le saxophone, la ou le . Pourtant, ce genre musical riche et diversifié a su intégrer des sons plus insolites provenant d'instruments moins conventionnels : le hang, le vibraphone, le , le theremin, le basson, le contrebasson, le et même l'australien didgeridoo. Petit tour d'horizon de ces instruments qui apportent une couleur unique au paysage sonore du jazz.

La magie du Hang : une percussive mélodieuse

La magie du hang : une percussive mélodieuse

Origine et caractéristiques du Hang

Inventé en 2000 par Felix Rohner et Sabina Schärer en Suisse, le Hang est un composé de deux coques d'acier embouti assemblées. Sa forme rappelle celle d'une soucoupe volante et il est joué avec les mains ou les doigts.

Son apport dans le Jazz

Dans l'univers du jazz, le Hang offre une dimension percussive tout à fait originale, loin des tonalités familières d'une batterie classique. Sa sonorité claire et aérienne renforce les ambiances méditatives ou introspectives d'un morceau.

Découvrir maintenant comment deux autres instruments à percussions ont su trouver leur place dans cette musique.

Vibraphone et Marimba : les bois chantants du jazz

Vibraphone et marimba : les bois chantants du jazz

Vibraphone : un métallophone polyvalent

Instrument de la famille des percussions, le vibraphone est constitué de lames en aluminium frappées par des maillets. Sa particularité réside dans sa capacité à produire un vibrato grâce à un système de disques rotatifs situés au-dessus des résonateurs.

Marimba : l'âme du bois en musique

Le Marimba, proche cousin du , se distingue par ses lames de bois exotiques et ses résonateurs. Son timbre chaud et doux apporte une texture chaleureuse qui enrichit les compositions jazz.

Passons maintenant à un instrument pour le moins surprenant dans ce contexte.

Lire aussi :  Astuces pour une soirée musicale sans faille : gestion du temps et des tours

L'insolite theremin : des ondes envoûtantes

Invention russe aux sonorités futuristes

C'est en 1920 que le scientifique russe Léon Theremin crée cet instrument électronique qui porte son nom. Le theremin est unique en son genre : il produit de la musique sans être touché ! Déconcertante, sa manipulation se fait dans l'espace entre deux antennes captant les variations électromagnétiques.

C'est alors une expérience musicale hors-norme que nous offre le jazz avec cette intégration d'instruments singuliers. Continuons notre exploration vers des tonalités plus graves.

Basson et contrebasson : des basses aux accents jazz

Basson : une présence discrète mais remarquable

Le basson, de la famille des bois, est rarement associé au jazz. Pourtant, son timbre riche et sa étendue lui permettent d'apporter une profondeur notable aux morceaux.

Évoquons maintenant un autre instrument à vent qui a su imposer sa douceur dans le monde du jazz.

Le cor anglais dans le jazz : douceur inattendue

Tonalités mélodieuses et envoûtantes

Le cor anglais, proche parent du , offre une tessiture plus basse. Sa sonorité douce et veloutée enrichit les harmonies complexes du jazz tout en apportant une touche d'exotisme.

C'est toutefois loin de nos contrées que nous trouverons l'instrument suivant de notre liste.

Le didgeridoo australien : souffle ancestral dans l'improvisation moderne

Le didgeridoo australien : souffle ancestral dans l'improvisation moderne

Sonorités aborigènes au cœur du Jazz contemporain

Le didgeridoo, ce long tube en bois creusé par les termites, est traditionnellement utilisé par les Aborigènes d'Australie. Transposé dans un contexte jazzistique, il apporte un véritable souffle vivifiant et dépaysant.

Le Jazz continue à nous surprendre avec ses choix audacieux, sa capacité à intégrer des instruments issus de cultures diverses pour enrichir constamment sa palette sonore. Ces instruments peu conventionnels façonnent ainsi une exploration musicale unique pour le genre, où la surprise et le dépaysement sont perpétuellement au rendez-vous.

4.7/5 - (4 votes)

En tant que jeune média indépendant, Pause Musicale a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News